Editorial

Du beurre dans les nouilles, en pointillé…

15 November, 2017 - 02:08

Les besoins d’argent, quasiment tout le monde en a. La question pendante, pour y faire face, reste : à quel prix ? Et la réponse navigue, souvent, entre modération de conscience et souci de respectabilité.

A Kantaki, Jazuka, Rasshmar et autres fantômes…

8 November, 2017 - 06:39

Sur Cridem et divers forums, des anonymes m’attaquent souvent.

Lettre à Aziz

1 November, 2017 - 00:58

Je n’écris pas pour faire amende honorable ou mon mea culpa, je reste ce que j’ai toujours été : le pourfendeur d’une rectification catastrophique pour le pays.

Lettre à Bouamatou

25 October, 2017 - 01:29

Je ne suis pas homme à lâcher qui m’a soutenu. Encore moins à tenter de le poignarder dans le dos. Je laisse cette félonie à d’autres assez galonnés pour se croire autorisés à cracher sur ce qui les faisait homme.

Cour des miracles

18 October, 2017 - 01:23

L’affaire dite « Ould Bouamatou et consorts » n’en finit pas de faire des vagues.

Mauritanie-Sénégal : Arrondir les angles

11 October, 2017 - 01:12

Dans un style qu’on croyait à jamais révolu, la très officielle Agence mauritanienne d’information (AMI) s’est fendue, la semaine dernière, d’un « éditorial » qui flaire les années de braise des tristement célèbres régimes militai

Blanchissez, blanchisseurs !

4 October, 2017 - 01:08

Samedi 30 Septembre, le régime mauritanien n’allait pas être à la fête à Dakar.

Ne pas prévoir, c’est quoi ?

27 September, 2017 - 01:09

Si l’on en croit le site Al Akhbar (généralement bien informé), le gouvernement vient d’attribuer un marché de gré à gré, de près de 14 milliards d’ouguiyas, à une société de la place, pour la construction d’un nouveau palais des

Délit de mécénat

20 September, 2017 - 01:02

Après avoir passé quelques jours à vadrouiller, entre Paris, Astana au Kazakhstan et Bamako (l’Europe, l’Asie et l’Afrique, presque un tour du Monde en moins d’une semaine), Ould Abdel Aziz n’est revenu à Nouakchott que le temps d

« L’Etat, c’est moi ! »

13 September, 2017 - 02:45

Non content de traîner des sénateurs, des syndicalistes et des journalistes devant les tribunaux, pour des motifs fallacieux, le pouvoir, qui ne recule devant rien pour faire payer à ces « insolents » leur rejet de « ses » amendem

Pages