Actualité

Jeudi 2 mars, un groupe de cultivateurs maliens  essaie d'aménager une superficie  cultivable qu'il exploitait depuis quelques années suite à un accord tacite entre les deux communautés de part et d'autre d'une frontière male définie et dont le bornage est toujours reporté.