Editorial

En vaine quête d’un saint

15 November, 2022 - 16:47

Depuis la fin de son contrôle judiciaire et son départ pour la France, l’ex-président Ould Abdel Aziz fait feu de tout bois.

Un choix à justifier dans les faits…

8 November, 2022 - 23:06

Elle a été enfin mise en place. Après un accouchement au forceps et à la dernière minute.  Jamais une CENI n’aura fait l’objet d’autant de conciliabules.

Chapeau bas !

1 November, 2022 - 23:40

Après un accord entre le ministère de l’Intérieur et les partis politiques en vue de l’organisation en 2023 d’élections législatives, municipales et régionales consensuelles, on pensait que le plus dur était fait.

De ligne dure en louvoiements…

25 October, 2022 - 19:32

Mais quelle mouche a donc piqué ould Abdel Aziz ? Libéré de son contrôle judiciaire en attendant son procès, il s’est évertué à garder le silence avant de s’envoler en France pour « raisons médicales ».

On peut s’attendre à tout ?

18 October, 2022 - 20:10

Le contrat Mohamed ould Abdel Aziz et « Jeune Afrique » semble bel et bien toujours de mise. La dernière interview concoctée le 11 Octobre par l’hebdomadaire franco-tunisien en témoigne.

Sous les pavés…

5 October, 2022 - 10:02

Après s’être envolé vers la France pour raisons médicales dès la fin du contrôle judiciaire qui l’avait emmuré dans un silence guère à son habitude, Ould Abdel Aziz s’est essayé à reprendre du poil de la bête.

Au gré de nos maîtres…

28 September, 2022 - 10:39

Elles auront lieu en Octobre 2023. Du moins si l’on respecte les délais normaux d’une législature. Pourtant on en parle déjà comme si elles pointaient à l’horizon.

Normalité démocratique à l’horizon ?

21 September, 2022 - 01:57

Après une série de réunions avec le ministre de l’Intérieur, dont le coup d’envoi fut boycotté par le RFD et l’UFP – avant qu’ils ne reviennent à de meilleurs sentiments – jamais un consensus sur les futures élections, législative

Jusqu’au bout, Président!

13 September, 2022 - 18:18

Après un an de contrôle judiciaire strict, au cours duquel il n’a pas fait beaucoup de bruit et après avoir été dispensé de venir signer à la direction de la Sûreté, l’ex-président Ould Abdel Aziz a retrouvé la liberté.

L’hypocrisie, tare nationale ?

7 September, 2022 - 01:31

N’a-t-on pas encore fini avec la gabegie, les détournements des deniers publics et la prévarication ? Apparemment non ! La preuve vient de nous être donnée par l’Inspecteur général d’État himself.

Pages