Chroniques

Autour d’un thé : Ecoles

4 October, 2018 - 00:30

Aujourd’hui, Wallahi !, je ne parlerai de « pas rien », avant de parler l’école nationale ! Hé, c’est le jour de la rentrée, non ? Oui : les élèves vont reprendre la route de l’école.

Autour d’un thé : Raisonnement par l’absurde

26 September, 2018 - 20:47

Ceux qui pensaient que le président ne savait ni rire, ni penser, ni convaincre ont été certainement déçus. De s’être trompés. Dans un sens ou dans un autre.

Autour d’un thé : La Maslaha

19 September, 2018 - 23:18

Comme c’est la démocratie – La preuve : cent-cinq partis ; dont des terroristes et des racistes – Chacun a droit de dire ce qu’il veut. Librement. De soutenir celui qu’il veut. Librement. De changer de position. Librement.

Autour d’un thé : Folie

13 September, 2018 - 00:09

La folie n’a pas de préférence. Très démocratique, elle n’est pas comme la Mauritanie. La folie peut atteindre les hommes. Elle peut atteindre les femmes. Elle peut atteindre les enfants. Même les urnes peuvent devenir folles.

Appel à l’aide pour que revive la mémoire nationale mauritanienne

6 September, 2018 - 09:55

Depuis des années, je scanne aux archives diplomatiques françaises,

Recevant - à Nantes, près de chez moi - les fonds d’ambassades,

Autour d’un thé : Cette année est une année

30 August, 2018 - 04:18

Il y a longtemps, très longtemps, au temps où les animaux parlaient et où les « portes » des tentes étaient « comme ça », vivaient paisiblement, dans un certain village, des populations complètement naïves et dépassées dont usait

RFD: Déclaration

29 August, 2018 - 17:45

A la veille de la campagne des élections de 2018 à Zouerate, l’Administrateur Directeur Général de la SNIM a, par note 064/18 du 15/08/2018 à diffusion générale, signifié la stricte neutralité de la SNIM vis-à-vis des candidats, p

Appel à la résistance contre la tyrannie

29 August, 2018 - 11:44

Voilà dix ans que notre peuple souffre sous une dictature brutale et impitoyable.

Déclaration

25 August, 2018 - 00:32

Depuis plus d’une année le pouvoir de Mohamed ould Abdel Aziz s’est lancé à la chasse aux sorcières  de toutes les opinions nationales indépendantes du discours officiel.

Pages